Archives de catégorie : Peinture

De Kooning continue à surprendre, vingt ans après sa mort

Mardi 15 novembre dernier, une œuvre de Willem de Kooning, peintre américano-hollandais, a vu sa valeur grimper significativement lors d’une vente aux enchères new-yorkaise (chez Christie’s). Ainsi, la peinture nommée Untitled XXV a atteint la valeur record de 66,3 millions de dollars. Elle devient ainsi l’œuvre la plus chère du panel de l’artiste.

Un personnage complexe et complet

Quelques vingt années sont passées depuis que le peintre américano-hollandais Willem de Kooning s’est éteint. Précurseur de l’expressionnisme abstrait, il s’essaie à la peinture, comme à la sculpture et au dessin. Refusant toute sa vie d’être affilié à un courant artistique précis, il marquera une époque par sa pensée forte de l’inutilité et la futilité d’attribuer aux gens des cases figées dans le temps. En effet, avec des dires comme « Je dois changer pour rester le même », il aura montré avec ferveur l’instabilité de l’identité et les nombreuses questions liées à la situation de l’homme dans la société contemporaine. Admirateur de la femme et de ses beautés, fervent opposant à la guerre du Viêt-Nam, il aura notamment marqué l’histoire de l’art américaine en réussissant l’exploit en 1974 de vendre une œuvre à 850 000 dollars (Woman V), alors le plus haut prix jamais vu pour un artiste américain vivant.

Une reconnaissance posthume de taille

Si le nom de de Kooning est encore porteur d’une admiration artistique avérée, c’est notamment pour les messages forts qu’il a défendus de son vivant. Contemporain à des Jackson Pollock et Marcel Duchamp, il concentrera une grande partie de son travail sur la femme. Si de son vivant l’artiste a su vivre la reconnaissance de son œuvre, ce sera quelque 18 années après sa mort qu’il connaitra son plus grand succès avec sa toile multicolore Untitled XXV réalisée en 1977. L’acquéreur, qui a participé à la vente aux enchères par téléphone et dont l’identité reste inconnue à ce jour, a largement dépassé l’estimation en place (40 millions de dollars) et remporte la pièce à une valeur de 66,3 millions de dollars (soit environ 61,9 millions d’euros). Une reconnaissance posthume non négligeable, et qui n’est pas passée inaperçue dans les sphères artistiques mondiales !

Le musée Courbet à Ornans

Si vous partez dans l’est de la France, en Franche-Comté et plus précisément dans le Doubs, sachez qu’il existe de nombreux endroits à visiter, qu’il s’agisse de sites naturels ou de musées. Celui dont je vais vous parler aujourd’hui est consacré à un peintre très célèbre : Gustave Courbet. Le musée consacré à son œuvre se trouve dans la charmante ville d’Ornans, dans laquelle je vous recommande de vous promener avant ou après être passé par le musée, tant ses rues sont agréables à parcourir, aussi bien pour ses bâtiments que pour la Loue qui coupe la ville en deux ou les falaises qui l’entourent.

Continuer la lecture de Le musée Courbet à Ornans

John Martin, scènes grandioses ou apocalyptiques

Aujourd’hui, pour mon premier article traitant de peinture, je vous propose de découvrir l’œuvre de celui qui orne mes fonds d’écran depuis plusieurs années : John Martin. Il s’agit d’un peintre anglais né le 19 juillet 1789 et mort le 17 février 1854, affilié au romantisme.

Continuer la lecture de John Martin, scènes grandioses ou apocalyptiques